Le pays du long nuage blanc

January 31, 2019

 Kia Ora les amis !!

 

J’ai laissé un peu tombé pendant 1 mois mon blog, ma page facebook, les photos, les vidéos. J’avais besoin d’un break, car l’air de rien, c’est pas mal de boulot et là j’étais plutôt dans une période où j’avais besoin de me recentrer sur moi même, mon voyage, mes envies. J’ai passé une période de doute, de questionnement, de remise en question, et garder l’ordinateur à distance ça fait du bien du temps en temps.

Nous sommes actuellement sur la fin de notre voyage en Nouvelle Zélande où nous avons voyagé pendant un mois à travers l’île du sud et l’île du nord. Et je dois avouer que pour ce troisième voyage les déceptions se sont enchaînées au pays du long nuage blanc. Une successions de mauvais choix sur l’organisation sensée nous facilité la vie, nous l’aura finalement bien compliquée. Le road trip dans le sud a souvent été plombé par la pluie nous empêchant de nous rendre aux deux spots que je voulais vraiment voir en Nouvelle Zélande (Milford sound et randonner au Mount Cook). Premier skydive spoiler par le temps, une invasion de puces dans la voiture qui se sont acharnées sur moi déclenchant des démangeaisons démoniaques, voiture qu’il aura fallut fumigèner deux fois avant de réussir à s’en débarrasser! Sous estimer ce que c’est que de voyager avec un ami pendant 1 mois non stop, le manque de solitude, les concessions que l’on n'a pas forcément envie de faire quand on vit un voyage comme celui-là. Et puis par dessus ça, une histoire familiale avec mon Oncle vivant là-bas qui suite à des successions de malentendus d’il y a 10 ans, que je n’avais jusque là jamais réussit à joindre avant, a décidé (depuis longtemps déjà) de tourner la page sur moi, je n’existais plus pour lui, je n’avais été qu’une déception...ça a eut un effet coup de poignard car...j’aimais beaucoup mon Oncle, et j’aurais aimé qu’il comprenne qu’il a jugé attifement beaucoup de choses en ayant qu’une partie infime des informations. J’ai espéré (en vain) pendant tout ce temps passé ici qu’il me recontacte, que l’on puisse prendre un verre et finir cette conversation. Mais à 4 jours du départ, j’ai arrêté d’y croire. Et m’apprête donc à faire enfin le deuil de mon oncle toujours vivant...

Bien sûre il n’y a pas eut que du mauvais pendant ce voyage en Nouvelle Zélande! J’y ai vu des paysages d'une grande beauté, mes yeux se sont émerveillés devant chaque lacs aux couleurs intenses, chaque volcans, glacier et valées à perte de vue. J’ai rencontré plusieurs belles personnalités, je me suis envoyée en l’air 2 fois en skydive malgré tout. J’en aurais appris d’avantage sur les autres, la vie et sur moi. Les longs trajets en voiture m’ont laissé beaucoup de temps pour réfléchir à ma vie et mon avenir. Et même si voyager pendant un mois avec son ami ça peut parfois être envahissant, on a quand même bien rigolé, j’ai adoré l’écouter parler et me raconter ses histoires de "bad boy", c’est mieux qu’une bonne saison de Breaking Bad!
Ah et puis, j’aurais quand même fêter mes 30 ans là bas ! Ce n’est pas rien !

 La terre du milieu à de nombreux trésors à nous offrir, parmi ceux là, une activité géothermique qui se manifeste avec force et beauté au 4 coins du pays.
La randonnée du Tongariro Alpin Cross ne fera pas l'exception et fait parti du top des plus belles randonnées du monde. La beauté de cette excursion repose sur la diversité des paysages qui sont à couper le souffle, rencontrés tout le long du chemin. Nous sommes à l'extrémité de la ceinture de feu du Pacifique. L'itinéraire traverse un terrain dont les volcans sont encore en activité sur pas moins de 19km. Des lacs aux couleurs émeraudes, aux cheminées fumantes en passant par les vestiges passés de l'activité volcanique, nous traversons tantôt des paysages arides, tantôt des bush luxuriants de vie. Bien entendu, tout cela se fait au prix de nombreux efforts physiques. On avait beau être rodé avec le Népal,c'est de loin la randonnée la plus difficile qu'il nous'est été donné d'achever. Il nous aura fallut pratiquement 9h de marche pour rejoindre le point d'arriver. Néanmoins, c'était 9h de pur émerveillement. Jamais je n'avais pu auparavant assisté à une activité volcanique de ci près et c'était vraiment impressionnant. La terre regorge de tellement de mystères...

 La Nouvelle Zélande ne peut laisser flegme tant le pays est intense et ses paysages sont bruts, sauvages, et variés. L'imposant glacier Franz Joseph, tous ces lacs aux nuances de bleus tous plus intenses les uns que les autres ou encore ses magnifiques plages étendues à perte de vue ou, pas une seule âme qui vive aux alentours ne s'y trouve. La nature nous domine. Les couchés de soleils y sont spectaculaires. 

Partout où l'on passe, la faune et la flore nous rappelle qu'ils sont rois et que nous ne sommes que des invités sur cette planète. Nulle beauté n'est comparable au pays du long nuage blanc, et cette beauté ne se laisse pas apprivoisée si facilement. Elle se mérité. Il faut marcher, sortir des sentiers, oser, pour en découvrir toute la magie et la subtilité.

 

Je me souviens encore de ce jour où nous avons trouvé un spot de camping au milieu de nul part (c'est peu dire) dans les Fiordland. Une région peu peuplée et très sauvage situé au Sud-Ouest de l'île. Nous étions en plein milieu de l'après midi. La tente était dressé pour mon ami. (Mon fils et moi à ce stade avions élu domicile dans la voiture, notre tente à 20$nz étant cauchemardesque!). 

Fatiguée de la route, tandis que David se reposait, nous avions décidé de suivre un semblant de chemin avec mon fils. Et quel émerveillement. Des chants d'oiseaux qui m'étaient jusque là encore inconnus, une flore toujours aussi abondante et quelques quinze minute plus tard nous arrivions au bout du chemin. Je peux encore ressentir le rythme des battements de mon cœur à ce moment précis. Je suis restée immobile, les yeux ébahit, à contempler ce havre de paix. Un immense lac entouré de montagne. Une eau cristalline. Ici, j'avais l'impression que rien ne pourrait jamais nous arriver tant l'atmosphère y était paisible.

Nous sommes restés ici jusqu'au couché du soleil. Avons pu goûter au plaisir de se baigner dans le plus simple des appareils à l'abri de des regards. Même si nous avons sans doute vu des choses bien plus éblouissantes en Nouvelle Zélande, aucun autre endroit ne me fit sentir en telle symbiose avec les éléments. Une partie de moi est resté là-bas ce soir là.

C'était notre troisième voyage au pays de Gandalf. J'ai été déçu par bien des aspects durant cette dernière visite, mais la magnificence des paysages eux, jamais, jamais ne laisseront mon âmes indifférentes et surtout, jamais ne me décevront. 1 mois pour parcourir l'île du nord et l'île du sud en voiture c'était beaucoup trop ambitieux tant le pays est vaste. Si 4ème voyage un jour il y a, je privilégierais uniquement le sud. Mont Cook et Milford sounds, je n'ai pas dit mon dernier mot !  

Ka kite anō au i a koe ! (I'll see you again)

Voyageusement vôtre.

 

Pandora.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Recent Posts

April 15, 2019

March 10, 2019

February 14, 2019

December 6, 2018

Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags
Please reload

Follow Us
  • fb
  • ut
  • insta
  • flikr

© 2018 by We Have a dream